Commentaire sur l'article AFP "SocGen: polémique sur les indemnités de départ des licenciés de l'affaire Kerviel " http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?&news=6108195

Selon Caroline Wassermann, avocate de JK, des enveloppes de 2,5 millions d'euros auraient été versées à quatre des cinq salariés licenciés.

Parmi ces salariés licenciés figuraient des personnes responsables de la supervision du trader.

Les transactions visées étaient au final "inférieures aux six mois d'indemnités prévus par la loi pour des licenciements sans cause réelle ou sérieuse", selon l'avocat de la Société Générale Maître Veil.

Rappelez-moi une chose Maître Jean Veil, dans le rapport de l'inspection de la banque que vous défendez daté de mai 2008 :

"S'agissant du front office ... la supervision de JK s'est avérée défaillante, surtout depuis 2007, en dépit de plusieurs alertes fournissant motif à vigilance ou à investigation."

Non mais de qui se moque-t-on ?

La banque juge que la supervision a été défaillante et des supérieurs hiérarchiques sont licenciés avec une indemnité comparée à la norme de ceux licenciés sans cause réelle ou sérieuse.

Et les traders qui manipulent leurs résultats en fin d'année (cf article dans Libération du 18 novembre 2008), ils ont aussi été licenciés sans cause réelle ou sérieuse ?

C'est lamentable !

Mauvaise foi, incompétence, compromission, que d'ingrédients pour un gloubi boulga bien indigeste.

Clients et actionnaires ! Barrez-vous !