Dimanche 2 mai 2010, interviews de Jérôme Kerviel dans le Journal du Dimanche et au 20 heures de France 2.

Lundi 3 mai, la Société Générale réplique par l'intermédiaire d'un de ses avocats, maître Jean Veil.

A suivre, mercredi 5 mai (jour de la publication des résultats du premier trimestre 2010 de la Société Générale !), la parution du livre de Jérôme Kerviel aux éditions Flammarion : L'Engrenage - Mémoires d'un trader.

Une sorte d'échauffements avant le procès de Jérôme Kerviel qui se tiendra du 8 au 23 juin devant le tribunal correctionnel de Paris. L'ancien trader sera jugé pour abus de confiance, faux et usage de faux et introduction de données frauduleuses dans un système informatique.

Pour l'instant, pour autant que vous ayez une compréhension technique suffisante de l'affaire, il n'y a rien de nouveau au plan technique.

Pour prétendre avoir une compréhension technique suffisante, il faut avoir lu, étudié et compris les informations rendues publiques, que ce soit par la Société Générale, les extraits d'audition ou la class action aux US.

Ensuite, se méfier des articles parus dans la presse ou bien des livres parus sur le sujet, ils comportent des erreurs ou des imprécisions techniques.

Enfin, pour vous aider, mon livre (pour ceux qui ont pu l'acheter car je n'en éditerai plus) et les articles de ce blog.

Quelques commentaires peuvent toutefois être effectués sur ces turbulences médiatiques.

1) Sur la connaissance par la Société Générale de la fraude

Dans le Journal du Dimanche du 2 mai 2010, Jérôme Kerviel affirme qu'il y a des éléments qui n'ont pas suffisamment été exploités et qui peuvent permettre d'en savoir plus sur la connaissance par ses supérieurs de ce qu'il faisait.

http://www.lejdd.fr/Societe/Justice/Actualite/Jerome-Kerviel-J-ai-pris-la-mauvaise-route-190147/

Ma compréhension de cette affaire me fait affirmer depuis des lustres que la hiérarchie directe (n+1 n+ 2 ?) ne pouvait pas ne pas savoir fin 2007 que JK avait dépassé ses limites au-delà du milliard d'euros pour deux raisons :

1 Les alertes Eurex, dont un courrier que son supérieur direct prétend ne pas avoir lu !

2 Le niveau de trésorerie de 1,4 milliards d'euros environ dont JK disposait dès la fin du mois de novembre 2007 lorsqu'il avait débouclé ses positions non-autorisées d'alors (avant d'en reprendre en janvier 2008) ; niveau de trésorerie qui ne pouvait pas passer inaperçu.

Un enjeu majeur pour le procès à venir.

Et le problème pour la Société Générale, c'est qu'il suffit que la défense prouve que des supérieurs de JK savaient avant la découverte de la fraude (19 janvier 2008) pour qu'en fait ce soit comme si c'est la banque elle-même qui savait.

En effet, la banque a reproché à des supérieurs hiérarchiques de JK des faiblesses de supervision mais pas qu'il puissent être au courant de la fraude.

Si jamais cela arrivait au cours du procès, la Société Générale aurait du mal à faire comprendre que finalement les supérieurs non plus ce n'était pas la banque !

2) Sur l'opportunité pour la Société Générale de l'affaire Kerviel relativement aux pertes dans les subprime

Même s'il est vrai que cette affaire a permis de limiter l'attention sur les pertes dans les subprimes, ce n'est pas la peine d'en rajouter tout de même.

3) Sur les intrusions informatiques

Dans l'interview au JDD, Jérôme Kerviel se plaint que des gens dont des professionnels de la finance croient qu'il s'est livré à des intrusions informatiques ou qu'il a utilisé des identifiants informatiques d'autres personnes.

Il a raison.

Je m'étais d'ailleurs insurgé contre des extraits des 4 livres qui avaient été édités sur cette affaire, et qui comportaient bien d'autres erreurs techniques.

Voir mes articles sur ce sujet :

19 juillet 2008 1 Trader L'affaire Kerviel ou la folie du système financier par William Emmanuel

http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2008/07/19/10006151.html

20 juillet 2008 2 L'homme qui valait 5 milliards Quand le capitalisme financier devient fou par Mélaine Delattre et Emmanuel Levy

http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2008/07/20/10006177.html

21 juillet 2008 3 Le Joueur Jérôme Kerviel seul contre tous par Paul-Eric Blanrue et Chris Lafaille

http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2008/07/21/10006203.html

22 juillet 2008 4 Cinq milliards en fumée Les dessous du scandale de la Société Générale par Pierre-Antoine Delhommais

http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2008/07/22/10006222.html

4) Le verdict

Les responsabilités (reconnues par la Société Générale et condamnées par la Commission Bancaire) de la banque sont trop importantes dans cette affaire pour que Jérôme Kerviel, qui a passé plusieurs jours en prison , soit à nouveau condamné à de la prison ferme.

Je pencherais plutôt pour du sursis. Sans dédommagement financier.

En France, Jérôme Kerviel sera peut-être condamné.

Aux Etats-Unis, ce sera peut-être la Société Générale qui le sera, au travers des dirigeants impliqués dans la class action en cours.

http://investigationfin.canalblog.com/archives/2010/03/31/17427246.html

Les avocats américains liés à la class action apprécieront d'ailleurs les déclarations de l'avocat de la Société Générale Me Jean Veil, lus dans une dépêche de l'AFP :

« Ce n'est pas parce que les volets sont mal fermés qu'un voleur est autorisé à rentrer dans votre appartement par la fenêtre. »

http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=6485977e5bc0e2f518956c3275d39561

Apparemment dans ces structures il y a du monde au guichet pour encaisses les salaires, les primes, les bonus, les retraites chapeau.

Mais personne à la fenêtre pour fermer véritablement les volets ! Et il y avait même quelqu'un avec son haut-parleur (le rapport du PDG sur le contrôle interne dans le document de référence) pour claironner que les volets étaient soi disant fermés !

Rendez l'argent !