JOUR 1 http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2012/06/04/24419130.html
JOUR 2 http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2012/06/07/24443060.html
JOUR 3 http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2012/06/08/24448942.html

Dans la version initiale de la théorie de la machination mise en avant par la défense Jours 2 et 4, les positions de Kerviel auraient été couvertes dès 2007 par d'autres positions prises par un autre desk, les pertes de janvier 2008 permettant en fait de faire passer les pertes subprimes.

Dans un article paru dans Atlantico le 10 juin, Maître Koubbi explique que les positions courtes de Jérôme Kerviel de 2007 ont servi, à l'insu de ce dernier, à couvrir l'exposition aux produits toxiques.

David Koubbi relie impact de l'effondrement du marché des subprimes américain et impact des positions de Kerviel.
"Dès lors, lorsque le marché des subprimes américain s’est effondré, l’argent perdu sur ce volet devait être mécaniquement récupéré sur les positions courtes de Jérôme Kerviel"

Rappelons qu'en 15 jours de juillet 2007, les positions courtes de Kerviel ont gagné près de 2 milliards d'euros, alors que la valorisation des produits toxiques pour la plupart non cotés n'est pas aussi rapide. Le lien immédiat n'est donc pas démontré.

Pourtant j'ai montré (relire JOUR 2) qu'en effet la Société Générale avait des positions inverses qui ont généré une perte de montant comparable en une quinzaine de jours, ce que l'on peut lire sur le graphe des appels de marge Fimat Francfort avec Eurex, mais cela ne peut pas concerner les produits toxiques.

J'ai pu relever quelques erreurs des participants au procès en appel, vous les trouverez comme habituellement en analyse olivier fluke, je relève notamment :
- la Présidente a dit que les forwards permettant de masquer le gain de 1,4 MdE n'avaient pas d'impact au plan des risques, difficile de considérer qu'une perte de 1,4 MdE ne représente pas un risque pour la banque !
- Claire Dumas de la SG dit que les subprimes sont enregistrés dans les comptes de dérivés, alors que la plupart sont comptabilisés à l'actif, pas au hors-bilan ! Il suffit de lire par exemple le document de référence du 30 juin 2009 pour savoir que les instruments principaux concernés par la crise des subprimes, les CDOs CMBS et RMBS sont au bilan dans les comptes de la banque.

Je ne peux que regretter que la Présidente n'ait pas étudié précisément la trésorerie de Jérôme Kerviel de fin novembre à fin décembre 2007, alors que le gain réel du trader était de 1,4 milliard d'euros, ce qui impliquait une trésorerie disponible de 1,4 milliard d'euros. Même prêtée, et encore on manque des dates et des montants précisément au cours de ce procès en appel, comment est-il possible de ne pas en comprendre la dimension sur une aussi longue période ?

Les alertes Eurex ont en revanche été correctement étudiées.

Enfin une phrase de Claire Dumas passée relativement inaperçue, les positions 2007 de Kerviel étaient en sen inverse de l'activité des salles de marché de labanque !

Compte rendu détaillé du JOUR 4 Lundi 11 juin 2012

Sigles

Présidente    Mireille Filippini
AG        Avocat Général

JK        Jérôme Kerviel
DK        David Koubbi    avocat JK
JDC        Julien Dami Le Coz    avocat JK

CD        Claire Dumas    contrôle des risques SG
JV        Jean Veil    avocat SG
JR        Jean Reinhart    avocat SG
FM       François Martineau    avocat SG
EC n+1        Eric Cordelle
MR n+2        Martial Rouyère
PB n+3        Philippe Baboulin

9h06

Présidente : exige que l'insider à l'origine de la pièce n°1 (théorie de la machination par les subprimes) témoigne à la barre, critique l'absence de pièces étayant le témoignage de la pièce n°1, il n'y a que le sous-compte de JK depuis le 2 janvier 2008, il n'y a pas de pièces concernant 2007 ; le témoin effectue une appréciation du débouclage de 2008 sans pièce "il ressort que l'ensemble de la presse financière" il se fonde sur la rumeur

JV : dit avoir découvert dans la presse que la défense voulait faire citer plusieurs témoins

Présidente : c'est terminé pour les documents ; "cela me paraît un petit peu obscur" ; exige le nom du témoin ; pas d'autres nouveaux témoins surprise à entendre

DK tente de ne pas donner son nom, mais finit par lâcher "Philippe Houbé", qui travaille chez Newedge ex Fimat

avocat SG : propose un expert pour comprendre un peu mieux les extractions de compte

Présidente : certains documents remis sont illisibles (concerne le compte 581 de JK chez Fimat)

JV précise que la date d'extraction des 951 pages est de février 2012, pourquoi attendre si longtemps pour les remettre ?

Présidente : la Cour n'a rien vu de nouveau

DK la Cour a mal vu, rien n'a été débouclé le 21 janvier ; cote le CD13 selon lequel la SG procède à des opérations fictives de même nature que celles de JK

Présidente : reproche l'achat d'un matériel de 8 000 euros pour lire une bande qui dure 8 heures "vous êtes venus 3 jours"

DK dit ne pas avoir obtenu ce qu'il avait demandé.

Présidente Vous n'avez pas écouté les 8 heures

DK demande pourquoi cela a été coupé, indique que la bande a été expertisée par un expert de la Cour de Cassation.

Présidente : remplace le terme complot par machination

JV note rédigée par la SG pendant le week-end sur le témoignage de la pièce n°1

9h30

Opérations de septembre à décembre 2007

Présidente : gain réel de 500 ME début septembre 2007, il n'y a plus de position directionnelle ni d'opérations fictives qui ont toutes été annulées ; pour masquer le résultat de 0,5 MdE qui impacte la trésorerie, opérations d'achat vente de titres Porsche
analyse olivier fluke : attention, les opérations d'achat vente de titres Porsche sont fictives et ont donc pour conséquence de masquer le résultat de 500 ME, mais c'est sans impact sur la trésorerie

alertes Eurex

Présidente : Eurex, marché réglementé, avait repéré beaucoup d'opérations suspectes, cite Footsie Dax Eurostoxx
analyse olivier fluke : faux de citer le Footsie qui en 2007 n'est pas concerné !

Présidente : courrier Eurex envoyé à M De La Maisonneuve (compliance) le 7 novembre ; Eurex s'est plongé dans l'analyse du trading SG depuis début avril et a identifié d'importantes positions longues Dax Eurostoxx sur le numéro de licence de JK ; exemple de transaction le 19 octobre 2007 pour 1 700 contrats futures Dax et 1 300 contrats futures Eurostoxx ; plusieurs questions dont quelle stratégie a découlé des transactions ci-dessus ? de quelle manière ont-elles été enregistrées ? pourquoi les passer en overnight ?

Présidente : Mr De La Maisonneuve se rapproche de Mr Duclos (déontologie) qui contacte JK ; la réponse est rédigée par Mr Duclos avec JK et avec EC n+1. EC n+1 demande des explications à Duclos. EC n+1 ne veut pas que JK dévoile sa stratégie de trading. La commission bancaire s'est étonnée que ce soit le trader qui soit l'inspirateur de la réponse.

Présidente : dans la réponse SG du 20 novembre, explications liées à l'augmentation de la volatilité, objectifs de couverture (des opérations de turbos à la concurrence) et de spéculation ; ordres passés en dehors des heures de marché donc passe par un broker Fimat Londres pour passer les ordres.

9h40

Présidente : nouveau courrier Eurex le 26 novembre 2007. Evoque le 19 octobre 2007, 6000 contrats futures DAX entre 15h et 17 h. Questions d'Eurex que signifie couvrir le décat down ? pourquoi des positions longues sur les futures Eurostoxx et courtes sur les futures DAX ?

Présidente : pense qu'Eurex s'est trompé car il n'y a que des positions vendeuses. Copie du courrier envoyée par Mr De La Maisonneuve à EC n+1, EC n+1 dit qu'il n'a pas lu et qu'il n'a pas participé à la deuxième réponse ; dans la réponse du 10 décembre figure le chiffre de 6 000 contrats futures Dax passés en 2 heures. EC reconnaît avoir lu la réponse du déontologue et de JK mais pas le chiffre (qui figure dans le 3ème paragraphe selon DK).

9h50

Présidente : dans la deuxième réponse, les futures Eurostoxx 50 sont là pour couvrir des EMTN, les futures DAX pour couvrir des CDO, turbos concurrence, il y a une liste, établie par JK, mais qui était fausse

Présidente : dit que les 6 000 contrats représentes plusieurs milliards, au moins 2
analyse olivier fluke : pas d'accord, ces 6 000 contrats futures DAX représentent 1,2 milliard d'euros selon mes calculs !

10h00

JK appelé à la barre : c'est inhabituel pour Eurex de faire une revue des opérations de mars à octobre ; dit qu'EC est présent lors de la discussion entre JK et Mr Duclos. EC demande d'enfumer Eurex, de donner le moins d'éléments sur la stratégie. Mr Duclos l'aurait confirmé dans une audition.

JK insiste qu'il a parlé dans sa réponse de spéculation, écrit noir sur blanc.

JK évoque le début de la lettre Eurex qui parle du compte P1, qui est le compte global de la banque. Donc JK estime que la position des futures Eurostoxx est longue sur P1 mais courte sur JK, il ne s'est aperçu du P1 que récemment.

Présidente : pas d'accord, elle estime que les courriers Eurex ne parlent que des transactions JK.
analyse olivier fluke : Eurex n'a qu'à répondre sur ce point, donc il convient de les interroger !

10h10

Présidente : la deuxième réponse au courrier Eurex est forwardée par Mr De La Maisonneuve à EC n+1, lu par ce dernier, mais EC n+1 dit ne pas avoir participé à la deuxième réponse, EC n+1 dit qu'il s'intéressait surtout à l'histoire de la stratégie et n'a donc pas eu l'attention attirée par le nombre de 6000 contrats.

Présidente : on lui demandera pourquoi il est aveugle

analyse olivier fluke : c'est un point essentiel dans la problématique de la connaissance par la SG et mon QUI QUOI COMMENT QUAND soit on considère qu'EC n+1 n'a pas lu le chiffre de 6000 contrats soit on considère qu'il a bien lu le chiffre et qu'il savait donc en novembre 2007 que JK prenait des positions massives non-autorisées. Sachant que pendant plus d'un mois fin 2007 la trésorerie de JK est de 1,4 milliards d'euros, laquelle, même diminuée par des prêts sur quelques jours, peut difficilement passer inaperçue. Le problème, c'est que l'examen minutieux de cette trésorerie ne sera pas abordé par la Cour, alors que cela aurait du être le cas en ce jour 4 !

JK rappelle les mails de mars avril 2007 dans lesquels les nombres de contrats futures de 74 000 et 50 000 apparaissent.

Présidente : et même les nominaux

JK le déontologue a demandé la liste, EC lui aurait dit de ne répondre que sur les turbos warrants.

Présidente : le déontologue aurait du creuser un peu plus

10h20

Présidente : cite les tchats avec Moussa Bakir (MB) 7 décembre "j'ai pas encore fini la réponse à Eurex ça me stresse ça pue" "je suis sûr qu'il y aura une enquête derrière" 28 novembre JK "oui j'ai pas envie qu'ils sortent ma pose à 250 000" MB "pourquoi en tôle ?" JK "j'ai fait un max de tune c'est tout"

JK : craignait l'abus de marché : soit par les limites d'emprise sur les marchés réglementés soit par la manipulation de marché ; cela pouvait fausser la corrélation entre les indices européens et les futures en juillet et septembre ; ce sont d'autres traders qui auraient demandé à Eurex si le marché était manipulé,

Présidente : Eurex "les participants voient qu'il se passe quelque chose sur les marchés" ; octobre 2007 150 000 FDAX et 1 million FESX, 10 à 15 % par Fimat MB sur 1 jour précis ; tout le processus qui inquiète provient des comptes de JK Eurex "nous n'étions pas satisfaits de la réponse .. termes inconnus" "il nous a été répondu que les opérations prises sur le FDAX et le FESX étaient pour couvrir des warrants mais nous n'en avions pas la certitude" Baffin non saisie, pas d'infraction constatée ; pas d'anomalie en 2007 sur les appels de marge.

Eurex constate des opérations considérables à partir de janvier 2008 ; 18 janvier, une demande d'information est préparée

Présidente : parmi les positions longues existe une position courte de 20 000 contrats (1 MdE selon Pte ?) en janvier 2008 ; le 21 janvier la SG commençait à déboucler la position donc abandon de la demande d'information.

10h40

JK : rappelle l'enregistrement du trader de la BNP Dolisi du 24 janvier 2008 qui montrait que le marché était au courant qu'il s'agissait de JK

Présidente : en parlant de EC n+1, il a lu la lettre où les 6000 contrats sont indiqués ; cite Mr Duclos "on va essayer de défendre ton cas au mieux" ; 21 novembre 2007 cite Duclos "on peut attendre le retour d'Eurex en attenant réduire la voilure"

JK rappelle la réponse "à la fois par de la couverture et du spéculatif"

Présidente pas d'accord, car la réponse ne parle que des turbos warrants

JK Puisqu'on parle de position, on parle pas d'intraday.

AG rappelle que le mot couverture est indiqué 4 fois et questionne JK sur ce point

JK botte en touche en indiquant qu'il a participé à la réponse mais que c'est Mr Duclos qui répond.

Présidente : pourquoi passer par Fimat plutôt que directement ?

JK car il devait aussi assurer l'activité de market making, et est donc passé par Fimat à partir de juillet pour déboucler ; en 2008 très peu par Fimat.

Présidente : Moussa Bakir s'en est mis plein les poches

JK je ne le savais pas

Présidente Fimat aurait déjà eu une alerte Eurex mais sur d'autres positions

AG cite JK "je me disais que s'ils découvraient mes positions .. je me ferais licencier"

10h55

JK conteste devant l'AG avoir échangé avec MB sur les bonus

AG cite MB "dénommé Matt", client fictif inventé par JK

Présidente : Matt Fimat, il y a un jeu de mot ? Echec et Mat

JK conteste les remarques de MB, JK ne voulait pas que MB sache que c'étaient des positions SG.

JR : cite des échanges entre JK et MB où JK parle de Matt "cadeau de Matt"

JK dit qu'il ne voulait pas que MB le sache, à cause du front-running

11h05

Présidente parlant de MB possible qu'il soit un menteur comme tous les autres
analyse olivier fluke : c'est surréaliste une telle formulation, s'agit-il de propos diffamatoires ? parole contre parole eut été plus approprié !

11h10

DK martèle que Mr Duclos écrit qu'il s'agit de couverture ET de spéculation

JK une dizaine de lettres Eurex dans l'année pour la salle de marchés, donc ce n'est pas courant

DK EC n+1 signe une réponse et n'a pas lu le 3ème paragraphe ?

DK comment se fait-il qu'Eurex (Mr Zollweg) compare les positions short de JK et longues sur P1 ? DK en déduit que la SG a une position longue massive sur l'Eurostoxx.

Présidente : ils se sont certainement trompés car ils ne parlent que des positions de JK

DK : dans le meilleur des cas ils se trompent

Présidente cite MB "cela va montrer la puissance Kerviel"

JK les courtiers aiment bien flatter les clients

DK cite Mr Duclos "vous allez arrêter toutes ces positions" or il tutoie JK, donc il parle à l'équipe

DK cite Duclos : on peut attendre le retour d'Eurex pour redonner de la voilure

JK cite la première réponse "spéculation sur la base d'une corrélation entre les principaux marchés financiers" avant il y avait des brouillons dont les modifications ne sont pas du fait de JK ; projet initial : ne parle pas de corrélation

Présidente : sur un point c'est JK qui corrige

JR : JK voyait-il MB dans d'autres cadres

JK : oui, j'allais des jeudis comme d'autres traders au Hustler Club avec MB

11h30

DK questionne CD : lettre Eurex mentionne des positions massives à l'achat et à la vente, compte P1

CD : P1 est le compte de futures de l'ensemble de labanque

DK quel lien avec la limite de 125 ME, cela signifie que c'est dépassé ?

CD le 125 ME est une limite de réplication en risque, le compte P1 n'a rien à voir avec la limite de réplication ; on peut se couvrir par des forwards (dérivés) qui ne sont pas sur le P1
analyse olivier fluke : question non-pertinente en effet de DK

CD Eurex avait la vision d'ensemble SG, SG n'avait pas la même vision dans le système de risque de SG

11h40

CD 90 % des positions P1 étaient prises par JK ; Eurex a une vision globale et s'ils veulent creuser, ils pouvaient voir la licence vers tel opérateur

CD les positions de JK étaient de sens contraire à la salle de marchés, short au premier semestre 2007 et long au deuxième semestre 2007
analyse olivier fluke : elle se trompe si elle parle des positions de JK, qui étaient short tout le long de 2007, personne n'a bronché

CD c'était en sens inverse de l'activité des salles de marché
analyse olivier fluke : sans préciser de date, mais je rappelle qu'en juillet 2007, quand le marché se retourne et par à la baisse, le compte d'appel de marges Fimat Francfort montre une hausse de 2 milliards d'euros environ. Alors que le total SG est relativement plat, ce qui signifie que 2 milliards d'euros d'appels de marge sont générés parles positions SG hors Kerviel cf JOUR 2

CD le déontologue aurait pu pousser plus loin sur le deuxième courrier

DK redemande comment Eurex fait pour savoir que JK intervient ?

CD répète, par la licence de JK ; quand ça passe par Fimat, Fimat affecte les ordres à tel ou tel opérateur dans les systèmes de Fimat. Fimat a l'information de l'affectation de JK. En fin de journée, confirmation entre SG et Fimat. Sans confirmation, un compte de suspens reste à Fimat.

AG cite cote D346 Eurex identifions 10 à 15 % concernant Fimat Bakir ,nous constatons que ça passe par le give-up, puis identification de JK par GFimat

CD : 2 cas d'anomalie 1 transaction non confirmée par le BO en fin de journée, compte de suspens
2 compte erreur par le courtier

12h05

CD revient sur Matt, désaccord sur l'explication de JK d'éviter le front-running (éviter que le courtier prenne les mêmes positions), car que les positions soient prises par Matt ou la SG en change rien
analyse olivier fluke : oui

DK : normal que Fimat soit à la fois courtier et compensateur ?

12h10

CD Fimat Paris est un broker pour JK, les opérations sont compensées par Fimat Londres.

JK septembre octobre 2007, marchés agités ; devait regarder si l'automate de trading fonctionnait correctement.

JV incohérence JK avait dit que c'était calme au S2 2007

JK : déboucle courant octobre, restait un reliquat ; octobre était très agité, c'est là où il fait le gain

Présidente : débouclage mi-novembre ?
analyse olivier fluke : les graphes P&L et le rapport du comité spécial permettent plutôt de penser à novembre

12h15 suspension

13h55 reprise

Opérations du deuxième semestre 2007

Présidente : gain réalisé à fin août de 500 ME masqué par des achat vente de titres Porsche à date de départ décalé, opérations qui descendent en comptabilité, donc pas d'écart BO FO, opérations détectables au dénouement.

Présidente : nouvelles positions courtes FDAX et FESX à partir de fin septembre, 30 milliards d'euros fin octobre 2007, débouclée courant novembre avec un gain de 1 MdE

Présidente JK fait aussi du trading intraday, positions exemple de 500 ME, gains assez importants
analyse olivier fluke : problème, pas trop de chiffres fournis

Présidente : écart passerelle de 5,5 ME écart de méthode à cause des titres Porsche ; Mme Charron est en charge de la passerelle, s'est rendue compte d'écarts de cours importants sur la même journée, 200 euros d'écart, date de décalage à fin décembre relevé également ; JK explique par un achat de warrant face à la concurrence pour se couvrir, qu'il se serait mis d'accord avec le courtier d'un reversement sous forme d'achat vente de titre.

Présidente : l'écart est laissé en l'état, par surcharge de travail, gêne par des grèves, Mme Charron ne va pas informer ni les n+2 ni les n+3 car manque de temps pour présenter la passerelle ; elle a avisé la Direction Financière (Mme Auclair) et la comptabilité d'être attentifs lors du dénouement. Au débouclage, elles vont s'apercevoir que les opérations ont été annulées et remplacées par un ou plusieurs forwards.

Présidente : début janvier 2008, plusieurs forwards de contrepartie Baader ; échanges mails entre JK et Mme Charron 02/01 JK "j'attends une confirmation de la bonne contrepartie" Mme Charron "merci de booker ça avec la bonne contrepartie mais pas en pending" JK 17h43 "on va mettre le broker en attendant" ; JK joint un mail en-tête de Baader 190 000 forwards Eurostoxx dans les deux sens 03/01 Mme Charron 13h43 "merci Jérôme (Jean-christophe de La Salle) les a validés (dans Thétys)"

Présidente 31/12 forwards face à Clickoptions, Mme Charron et Auclair ne les verront pas 03/01 JK change de contrepartie et en avertit Mme Charron le 02/01

14h15

07/01 la Direction des Risques identifie dans CVaR un risque de contrepartie avec Baader, avec qui il n'y a pas d'accord de collatéral ; 08/01 mail à JK ; 09/01 Mr Francesco à JK le tableau ci-dessous fait du bruit 09/01 JK : cela matérialise des give-ups de futs faits tardivement" ; JK annule les deals face à Baader le 09/01 ; 10/01 flux de provision enregistré par l'assistant trader de 1,4 MdE ; mail de Mr Francesco 8h45 ok vu merci ; 14/01 18h calcul du ratio Cooke ; 15/01 premier calcul à partir des chiffres du 09/01 (qui contiennent les données Baader) ; question de Mr Guyot 17h47 peut-on considérer que pour ces 8 opérations ... JK répond transformation en flux de commission ; 17/01 réunion au cours de laquelle JK indique que la contrepartie est Deutsche Bank, banque pour laquelle un accord de collatéral existe ; le ratio Cooke est alors abaissé à 390 ME au lieu de 1 MdE ; justification demandée ; 18/01 08h25 JK annule le flux de provision ; 11h58 JK saisit les forwards face à DB ; 12h59JK envoie à Paolontonacci en charge du ratio Cooke un faux mail de DB confirmant ces opérations ; 19/01 un responsable DB est joint qui indique qu'il n'y a pas d'opération avec JK, JK avoue qu'il n'a pas passé ses opérations face à DB

14h30

JK à la barre : précise que plusieurs opérations d'achat vente de titres à date de départ décalée sont restées jusqu'à la date butoir pour plusieurs milliards d'euros ; technique connue pour dissimuler du résultat confirmé par n+3 et Rakotomalala

Présidente : pourquoi changer de contrepartie ?

JK : pour caler au mieux avec l'arrêté comptable ; devoir 1,4 MdE à une contrepartie sans régler sur plusieurs mois, ce n'est pas crédible

14h40

JK : gros écarts de méthode signifie grosse position ; achat vente de titre : actualisation du prix selon la date TRADE DATE ou DATE DE VALEUR, 3 jours standards en BO alors que dans Eliot c'était sur une plus longue période

Présidente : donc 5 ME (d'écart de méthode) cela correspond à une position importante - les supérieurs hiérarchiques en copie

Présidente : pourquoi Baader ?

JK : c'est venu comme ça ; avait entendu parler du ratio Cooke

Présidente : JK demande conseil à Mme Lebon (Risk Contreparties) le 07/01 par téléphone

14h50

JK : pas d'élément prouvant que la SG a appelé la DB ; la SG aurait pu appeler JP Morgan et DB en juillet 2007, même problématique pour le 30 juin qu'au 31 décembre !

15h00

FM 18/01 cite JK "je ne pense pas être découvert"

JK dit ne pas se rappeler cette phrase, dit ne pas penser être lâché alors "mes chefs me couvraient" ; est allé voir ses n+2 et n+3 qui lui ont dit d'après Luc François pas de problème tu peux partir

Selon le CD des conversations du week-end, au départ JK n'avait pas dit qu'il avait pris des positions dès mars 2007, d'abord juillet, puis après mars 2007.

JK : parle du passage où il interpelle le n+2 "mais tu étais au courant" absent selon lui de la bande
analyse olivier fluke : JK n'aurait pas eu le temps de lire les 8 ou 12 heures de bande, mais cela fait depuis le 27 avril que le sujet a fait la presse, donc plus d'un mois et demi pour lire ces 8 ou 12 heures de bande .. lorsqu'on risque la prison ferme ...

JV : il ne manque rien à la bande

JR : "Mr Cordelle ment"
analyse olivier fluke : ai-je cru entendre, au lieu de Mr Kerviel ment, lapsus de JR ou de ma part ?

AG quel est l'intérêt de transférer 1,4 MdE ?

JK : a reçu des instructions pour transférer de l'argent sur 2008, et 55 ME de résultat c'est déjà énorme ; flux de provisions : tout le monde le fait.

15h15 Les 3 traders visés par le licenciement Meskine Gers Rakotomalala

FM c'est JK qui est venu les voir pour transférer du résultat, les autres auraient dit oui

DK confusion transfert de résultat d'une année sur l'autre et transfert de résultat d'un trader à un autre ; tout le monde le fait

Présidente : oui mais dans des proportions limitées ; Gers : indemnité transactionnelle de 521 KE, 477 KE net versée le 2 octobre 2008

15h25

Présidente à CD : pourquoi les renvoyer et les payer ?

CD : 2005 4 licenciements 2006 5 2007 1 2008 5 ; avant JK c'était systématique de payer, car en cas de litige prud'homal il est compliqué de confirmer un licenciement ; exemple : Moussa Bakir est allée aux prud'hommes et a obtenu le versement de son bonus.

CD les montants sont importants car prise en compte des variables, des rémunérations différées
analyse olivier fluke : les rémunérations différées ont été généralisées pour les traders à partir de 2009 !

DK pour les traders juniors pas de variable sur le résultat

CD faux, ça c'est le cas des assistants traders

DK revient sur les contrôles quotidiens ; concerne les achats ventes de titres ?

CD oui mais ce n'est pas un contrôle de niveau 2

DK montre un document SG qui détaillerait les contrôles de niveau 1 et 2 chaque jour en temps réel pour les futures et contrats listés

CD explique 1er contrôle BO-FO

DK veut parler des opérations en pending

Présidente : tente de recadrer DK car ce n'est pas le sujet du jour

15h40

CD règlement à la contrepartie ; tous les jours BO et Clickoptions s'annoncent le cash échangé, mais pas sur les achats ventes d'actions

CD 3 ème contrôle au niveau 2, c'est la passerelle, résultat économique et résultat comptable

CD il existe des biais de modélisation, pour gérer les événements de gestion exemple Echupo ; document SG qui date de janvier 2007 : ces contreparties s'appelaient fictives mais avec une vraie justification économique ; Echupo = contrepartie fictive (échéance de forward) ; depuis la fraude elles sont appelées contreparties techniques

CD prend en exemple un panier de valeurs Carrefour Auchan Casino
analyse olivier fluke : enfin .. Auchan n'est pas coté en Bourse ...

15h55 pause

16h25 reprise

AG pourquoi passer la provision de 1,4 MdE en négatif ?

JK on fait tous la même chose

AG parle de Mme Charron qu'il juge tenace ; Baader ?

JK "donner les apparences

JR 31 décembre 2007 pourquoi ne pas extérioriser le résultat de 1,4 MdE ?
analyse olivier fluke : sur la problématique des transferts de résultat, pas assez précis sur les dates, les montants des résultats transférés

JR C'est sur initiative de JK de prêter, un des collègues de JK n'en voulait pas, JK aurait insisté et il a finit par dire oui.

JR : se replaçant dans la théorie de la machination, pourquoi ne pas avoir pris en 2007 le gain de 1,4 MdE ?

16h35

Présidente Maxime Kahn avait pensé que c'était lié aux subprimes

FM est-ce aux n+1 et n+2 de décider de transférer un résultat de 1,4 MdE ?

DK 1,4 MdE vus car prêtés

FM trésorerie n'est pas résultat

Présidente ils ne savaient pas que c'était du gain

JK 1,4 MdE chiffre en inadéquation avec son activité ; prêt de 600 ME
analyse olivier fluke : manque le nombre de jours et les montants exacts des prêts !

Ilana Sabag en charge de la gestion de trésorerie ; aurait refusé un prêt en fin d'année à cause du cut-off du 31 décembre

16h50

Mail qui montre l'activité turbos warrant sur 2007 à fin octobre et leur répartition par marché : total de 40 ME dont 35 ME JK hors Allemagne 5 ME Meskine Allemagne

La Présidente a cru du coup que JK était aussi sur l'Allemagne d'après ce mail alors que ce n'est pas le cas.

DK revient sur la théorie de la machination : rappelle les revues de presse qui ne croyaient pas à la fraude

JR cite échanges MB/JK of fles portables

JK réagit vivement "je ne veux pas laisser dire ça" JK explique le stress d'une journée de marché qui va dans le mauvais sens

JV questionne JK sur le bon motif d'inquiétude : marchés à la baisse ou questions des services des risques ?

JV hiérarchie au courant des marchés et de la position le 18 janvier ?

JK oui

JDC évoque le mail contenant des données fausses, les opérations d'achat vente pour 80 MdE

Présidente : au plan des risques pas d'impact
analyse olivier fluke : sauf que ces 8 forwards permettaient de masquer le gain de 1,4 MdE en créant une perte de 1,4 MdE, alors difficile de considérer qu'une perte de 1,4 MdE ne représente pas un risque pour la banque !

OM il s'agit d'un faux matériel avec l'intention de tromper

JDC enregistrer (le 19/01) à son insu JK est un procédé déloyal et illégal

CD explique que le we du 19 20 janvier 2008, une task force a été installée dans la salle des marchés au 7ème étage pour comprendre les opérations de forwards.

17h15

CD : JK revient à la Tour dans une salle de réunion, interrogé à chaque fois par 2 personnes (ex Mustier François) ; urgence car comité d'audit prévu sur les subprimes le dimanche après-midi ; pieuvre : pour que les personnes de la task force écoutent en direct ; salles de marché : les conversations sont enregistrées de facto car le téléphone était décroché

DK veut savoir qui a eu l'idée de la pieuvre

Présidente semble que ce soit Luc François

17h25

CD demander aux CAC où sont comptabilisés les subprimes
analyse olivier fluke : ah bon, car il n'y a pas de Direction Financière et Comptable à la SG capable d'expliquer ? Quid de Frédéric Oudéa Directeur Financier au moment des faits ? A la SG on ne voit pas que JK fait décaisser 2,5 MdE fin juin 2007 et on a besoin des CAC pour expliquer comment sont comptabilisés les subprimes ?

CD déclare que les subprimes sont enregistrés dans les comptes de produits de dérivés
analyse olivier fluke : dérivés ? sous-entendu hors-bilan ? Partiellement FAUX ! Il suffit de lire par exemple le document de référence du 30 juin 2009 pour savoir que les instruments principaux concernés par la crise des subprimes, les CDOs CMBS et RMBS sont au bilan dans les comptes de la banque.

extrait page 89
"A fin décembre 2008, les expositions de Société Générale aux opération de titrisation se chiffraient à un total de 54,7 MdE sur lesquels 30 MdE figuraient au bilan de la banque et 24,7 MdE étaient imputables à des engagements hors bilan associés pour la plupart à des lignes de liquidité accordées aux conduits commerciaux parrainés par la banque. Les expositions inscrites au bilan se composent d'une variété d'instruments, parmi lesquels les CDOs, CMBS et RMBS prédominent."

Présidente revient sur le CD Rom : en a écouté 6 heures car c'est un peu long sur les 8 h

Présidente : pour le moment je n'ai pas d'idée (sur l'affaire)

17h30

DK revient sur le document SG de janvier 2007

CD le document concerne la formation des équipes de middle office : contrôle de symétrie des transactions clickoptions intercompany (intragroupe) ; Clickoptions n'est pas dans l'environnement Eliot et n'est pas concerné par ce contrôle

Présidente : parle de positions en janvier 2008 de 55 milliards d'euros
analyse olivier fluke : alors, 49, 50, 52 ou 55 ? pour moi c'est 52 en nominal, engagements bruts pris en janvier 2008 !

DK affirme que Maxime Kahn a déjà débouclé des positions de même nature, DK s'était trompé initialement en posant la question sur les positions fictives

CD répond non

DK pose une question difficile à comprendre par tout le monde y a-t-il des précédents d'intervenants de débouclage ayant impliqué les mêmes alertes, les mêmes écarts de méthode

CD répond ne pas savoir

Informations diverses

Mercredi 13 juin : témoins Nicolas Bonin, l'un des responsables des opérations d'arbitrage, Philippe Baboulin n+3
Jeudi 14 juin matin : Philippe Houbé, le nouveau témoin
Lundi 18 juin : témoins Mle Germain, Mr Lemerre, Mr Bouton

Audience supplémentaire prévue le jeudi 21 juin au matin, puis en fait peut-être le jeudi 14 au matin en présence de Maxime Kahn et Philippe Houbé.

Autres comptes-rendus du déroulement du procès

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/industrie-financiere/20120610trib000703069/proces-kerviel-suivez-en-direct-le-quatrieme-jour-d-audience.html
très détaillé !
"A partir de septembre, l'ancien trader construira de nouvelles positions directionnelles, qui atteindront 30 milliards d'euros fin octobre. Elles seront débouclées en novembre et généreront un gain d'un milliard d'euros. Après quoi, J. Kerviel devra dissimuler son gain et ses positions jusqu'à leur débouclage"
analyse olivier fluke : faux, les positions sont débouclées il n'a pas à les dissimuler, seul le gain doit être dissimulé !

http://www.liberation.fr/societe/2012/06/11/suivez-le-proces-kerviel-en-direct_825369
léger bof tweets !

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120611.OBS8190/le-proces-kerviel-se-poursuit-sous-haute-tension.html
léger !

Sélection d'articles de presse ou de blogs

- Le Figaro Stéphane Durand-Souffland 10 juin 2012 Journée cruciale au procès de Jérôme Kerviel
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/06/10/01016-20120610ARTFIG00175-journee-cruciale-au-proces-de-jerome-kerviel.php
"Pour étayer ce scénario de la dernière heure, jamais évoqué auparavant et qui semble laisser pour l'heure la cour d'appel plus que dubitative, Me Koubbi verse, notamment, le témoignage d'un expert anonyme, lequel prétend qu'il a tout compris. Il présente ainsi un compte «SF 615», qui serait le pendant occulte du «SF 581» de Jérôme Kerviel. La Société générale affirme, en retour, qu'il s'agit tout bêtement du compte de Maxime Kahn, trader très expérimenté appelé en catastrophe le 21 janvier 2008 pour liquider les positions ahurissantes de M. Kerviel: celles-ci sont donc passées, au fur et à mesure, du compte 581 au compte 615, ce qui ne paraît pas illogique."

- Les Echos Valérie de Senneville 10 juin 2012 Kerviel-Koubbi, la Société Générale et les preuves du «complot»
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0202107782692-kerviel-koubbi-la-societe-generale-et-les-preuves-du-complot-332089.php
"Le premier se présente sous la forme d'une note de sept pages dactylographiée, non datée et non signée. Selon la défense de Jérôme Kerviel, elle serait censée prouver la thèse du complot et du desk «fantôme» et un soupçon de délit d‘initié pour faire bonne mesure. L'homme mystère y affirme que la banque savait «dès 2007 au pire» que son trader prenait des positions délirantes. Il joint à cette note un tableau de synthèse résumant ses travaux.
Par ailleurs, la défense produit plus de 900 pages d'extraction de compte de Jérôme Kerviel provenant de Fimat, l‘ancienne société courtage de la Société Générale... Pour l'avocat de Jérôme Kerviel, ces documents prouveraient que la position de elui-ci n'a pas été débouclée dans les conditions et au moment où la banque a dit l'avoir fait, ni par la personne qui a été présentée comme chargée de mener à bien le débouclage."

- Atlantico 10 juin 2012 David Koubbi : "Jérôme Kerviel a compris ce à quoi il a vraiment servi pour la Société Générale
http://www.atlantico.fr/decryptage/proces-jerome-kerviel-compris-quoi-vraiment-servi-pour-societe-generale-deux-mois-seulement-david-koubbi-385561.html
"La place estimait alors qu’il était radicalement impossible que la Société Générale puisse ignorer de telles positions et que ses services de contrôles sont parmi les meilleurs au monde, ce qui est effectivement le cas"

- Les Echos Valérie de Senneville 11 juin 2012 Kerviel, la Société Générale, la cour et le témoin mystère
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0202109593842-kerviel-la-societe-generale-la-cour-et-le-temoin-mystere-332437.php

- Challenges Irène Inchauspé 11 juin 2012 Procès Kerviel : l'avocat de l'ex-trader veut frapper fort
http://www.challenges.fr/finance-et-marche/20120611.CHA7350/proces-kerviel-l-avocat-de-l-ex-trader-de-la-societe-generale-veut-frapper-fort.html

- Le Figaro Stéphane Durand-Souffland 11 juin 2012 Kerviel : le « témoin clé » de la défense attendu jeudi
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/06/11/01016-20120611ARTFIG00819-kerviel-le-temoin-cle-de-la-defense-attendu-jeudi.php

- Les Echos Valérie de Senneville 11 juin 2012 Procès Kerviel : en attendant les témoins
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0202110448904-proces-kerviel-en-attendant-les-temoins-332545.php

- Bloomberg Heather Smith  11 juin 2012 Kerviel Judge Says Subprime Evidence Old, Wants Testimony
http://www.bloomberg.com/news/2012-06-10/kerviel-s-subprime-conspiracy-theory-aired-in-socgen-loss-appeal.html

-  Marianne Aliocha (Olivia Dufour) 12 juin 2012 Procès Kerviel : la défense toujours à la traîne
http://www.marianne2.fr/Proces-Kerviel-la-defense-toujours-a-la-traine_a219626.html

- Nouvel Observateur Anne-Sophie Hojlo 12 juin 2012 Procès Kerviel : la meilleure défense est-elle l'attaque ?
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120611.OBS8249/proces-kerviel-la-meilleure-defense-est-elle-l-attaque.html

- Backchich Mélanie Mendelewitsch 12 juin 2012 Procès Kerviel : le fantôme de la 1ère Chambre
http://www.bakchich.info/france/2012/06/12/proces-kerviel-le-fantome-de-la-1ere-chambre-61439

- Libération Nicolas Cori 11 juin 2012 Affaire Kerviel : le «témoin mystère» a enfin un nom
http://www.liberation.fr/economie/2012/06/11/affaire-kerviel-le-temoin-mystere-a-enfin-un-nom_825576