JOUR 1 http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2012/06/04/24419130.html
JOUR 2 http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2012/06/07/24443060.html
JOUR 3 http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2012/06/08/24448942.html
JOUR 4 http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2012/06/12/24482013.html

La défense avait soulevé, entre autre, deux points dans la presse avant le procès :

- les enregistrements de Jérôme Kerviel du 19 et 20 janvier 2008 ne seraient pas exhaustifs, JK prétendant notamment avoir interpellé Martial Rouyère (n+2) en lui disant devant Luc François (n+5) tu savais ce que je faisais ; point mis à mal, on sait déjà ce que pense la Présidente de l'implication critiquée de la défense dans la mise à disposition de l'original de l'enregistrement ; Luc François a témoigné ne pas se souvenir de tels propos, qui l'auraient choqué, or il n'y a pas de réaction de sa part dans la bande. Certes c'est parole contre paroles.

- le recours par la Société Générale à des opérations fictives lors du débouclage ; l'explication fournie par la Société Générale me semble cohérente, le fait d'avoir formalisé dans un document noir sur blanc dès le 24 janvier 2008 laisse penser que la Société Générale est de bonne foi sur ce point.

Quelques passages relevés :

- le 18 janvier 2008, Jérôme Kerviel aurait oublié qu'il avait pour 3 milliards d'ordres de futures dans son carnet d'ordres ;
- le rendement de 10 % en assurance vie extrapolé du calcul de rendement de François Martineau, avocat de la Société Générale
- Jérôme Kerviel affirme que ses n+1 n+2 et n+3 connaissaient le gain de 1,4 milliard d'euros de fin 2007 ;
- pour Luc François, Eric Cordelle (n+1) aurait du comprendre que 1,4 milliard d'euros de trésorerie était anormal ;

Compte rendu détaillé du JOUR 5 Mercredi 13 juin 2012

Sigles

Présidente    Mireille Filippini
AG        Avocat Général

JK        Jérôme Kerviel
DK        David Koubbi    avocat JK
JDC        Julien Dami Le Coz    avocat JK

CD        Claire Dumas    contrôle des risques SG
JV        Jean Veil    avocat SG
JR        Jean Reinhart    avocat SG
FM       François Martineau     avocat SG
EC n+1        Eric Cordelle
MR n+2        Martial Rouyère
PB n+3        Philippe Baboulin
CM n+6        Christophe Mianné
LF n+5        Luc François
MK        Maxime Kahn (débouclage)

- La Tribune Laura Fort 13 juin 2012 Les clés pour comprendre le procès Kerviel
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/industrie-financiere/20120613trib000703613/les-cles-pour-comprendre-le-proces-kerviel.html

9h05

Opérations 2008

Présidente : Positions longues de 48 MdE entre le 3 janvier et le 18 janvier, pour 52 MdE de montant d'acquisition
contribution olivier fluke : la Présidente continuera à parler de 50, de 55 on ne sait trop pourquoi, mais le véritables engagements des positions prises par JK en janvier 2008, c'est 52 milliards d'euros ! Point barre !

Présidente : contrats à échéance mars 2008 sur les futures Dax Eurostoxx Footsie ; au 18 janvier 49,7 MdE en valeur de marché, perte latente 2,7 MdE ; le 17 janvier achat de positions longues pour 8 MdE exemple FDAX 16 365 achetés et 1492 FDAX vendus ; 18 janvier achat de futures pour 3 MdE

Présidente : cite JK "1,2 MdE de VaR pour 50 MdE de positions couverture par le matelas de 1,4 MdE" "j'étais pris dans une spirale" "j'étais complètement déconnecté" "j'étais grisé par le succès"

Présidente à JK : pourquoi prendre des positions acheteuses ?

JK : mois de janvier traditionnellement haussier, analyses fondamentales haussières dans la banque

9h10

Présidente : saisie dans Eliot de futures pending qui vont en base tampon

JK : conteste, la base tampon est contrôlée quotidiennement, contrôle Middle Office Back Office, il n'y a pas que les contrôles passerelle

JK : estimait que le marché était survendu

Présidente : les marchés n'ont pas remonté en 2008

JK : je me suis trompé sur ce point-là

JK : rappelle que la Commission Bancaire a confirmé le chiffre de perte maximale à 99 % de confiance à 1 MdE

JK : le vendredi après-midi c'est allé très vite

Présidente : JK a été à la vente pour 1 MdE sur le DAX selon Moussa Bakir aussi en janvier 2008 ; 1492 futures DAX venus le 17

JK : c'était de l'intraday

9h20

JK : représentait 90 % de la position SG sur le marché Eurex selon la Commission Bancaire, donc il n'était pas noyé dans la masse

Présidente : le 17 et 18 janvier vous ne pensiez pas couvrir vos positions ?

JK : les opérations étaient vues

Présidente : pourquoi à midi vous êtes globalement à 0, vous repassez des ordres, pourquoi ne pas les avoir annulés ?

JK : parce que j'avais oublié qu'il en restait sur mon carnet d'ordres
contribution olivier fluke : pour 3 MdE, complètement déconnecté en effet !

AG : oh oh !

JK : c'était 3 MdE exécutés rapidement, le marché était relativement liquide, ce n'était pas volontaire

Présidente : est-ce courant pour d'autres traders d'avoir une position de 3 MdE ?

JK : pas sur le desk mais ailleurs oui

JK : analyses de risques comme en 2007 tous les matins, plusieurs centaines de millions de dépassement, les traders saisissaient des opérations et un nouveau calcul des risques était lancé

JK : quand il traitait 2 à 3 MdE, cela lui arrivait de ne pas saisir les opérations fictives, du coup la limite était dépassée bien au-delà de 125 ME
contribution olivier fluke : je ne comprends pas, si c'est 3 MdE d'exposition le résultat de l'analyse de risque ne ressort pas à 3 MdE environ ?

9h30

JK : j'étais totalement dans un engrenage ; EC n+1 est à 5 mètres de moi et me voit tous les jours prendre des opérations sur les automates ; exemple en 2007 au téléphone avec Moussa Bakir, achète et vends 5000 contrats

Présidente : tout les collègues traders reconnaissent avoir vu JK trader devant EC n+1 sur les futures, mais pensant que c'était de l'intraday
contribution olivier fluke : argument inverse de JK qui consiste là à laisser penser que cela lui prenait beaucoup de temps pour passer ses positions directionnelles alors qu'il venait de dire que 3 MdE avaient été exécutés rapidement le 18 janvier !

JK 5000 contrats FESX environ 250 ME

Présidente : la Cour veut s'appesantir surtout sur les positions ouvertes, pas sur l'intraday

Présidente cite TM Thomas Mougard : "pensais que c'était de l'intraday"

Présidente : cite des traders qui disent être trop concentrés sur leurs écrans, qu'ils ne s'occupent pas de leurs voisins

JK : tout le monde entend ce qui se passe ; ils sont tous amnésiques ; un résultat de 55 Me avec une limite en exposition de 125 ME cela donne une rentabilité de 1 200 %

Présidente : vous pouviez faire 200 000 euros en intraday sur les futures, si vous le répéter tous les 2 jours
contribution olivier fluke : 220 j x 0,5 x 200 KE = 22 ME

JK : je ne gagnais pas tous les jours

Présidente : les futures, les forwards rapportaient aussi, aucun n'a dit que c'était en position ouverte

9h45

Présidente, ironique ou non : ils sont tous amnésiques, tous menteurs, pourquoi pas

Présidente : objectif de résultat 2007 de 10 ME, réalisé en 2007 pour 3 ME par le trading concurrence 5 ME market making 3 ME prop trading, pourquoi en faire 55 ME ?

JK : on est là pour faire de l'argent, ce n'est pas parce que l'objectif est atteint qu'on s'arrête de travailler ; rappelle que l'objectif de 10 ME en 2007 car c'est le réalisé 2006

JK : je maintiens mes supérieurs ont tout vu ont tout su

9h55

JK : avec EC n+1 on parlait des analyses de marché, échanges professionnels uniquement

AG pendant un an pas d'occasion d'aborder le sujet des positions directionnelles ?

JK : réponse identique, les supérieurs ne sont pas venus lui parler

AG : TM avait-il vision de votre trésorerie et de votre résultat ?

JK : TM avait conscience du résultat de 1,4 MdE

AG cite les propos de TM : ce n'était pas le travail de TM de comprendre la structure de la trésorerie

JK : TM pouvait ne pas avoir de recul sur les 1,4 MdE
contribution olivier fluke : extrait page 211 du livre de JK "début mars audience de demande de mise en liberté "lorsque je pris la parole à mon tour, ce fut pour répéter ce que je disais depuis le début et maintenir que je n'avais aucun complice. - ce n'est pas ce que vous prétendez dans l'instruction à propos de Thomas Mougard, observa le président. Vous lui taillez un costard. - J'ai simplement dit qu'il était informé de mes opérations, et rien de plus, répondis-je.""

10h00

DK pourquoi le 18 janvier alors que le P1L repasse par 0 c'est à ce moment-là qu'on vous voit passer ? avant on ne voit rien ! alors que fin 2007 gain de 1,4 MdE soit une rentabilité de 32 700 % !

JK : pour un problème de ratio Cooke

FM 30 MdE, c'est combien de rendement en assurance-vie sur 6 mois ?

JK : je ne sais pas

FM : c'est à peu près 1,4 MdE
contribution olivier fluke : cela correspond à environ 10 % de rentabilité, pas vraiment de l'assurance vie ça !

JK : trouve bizarre que EC n+1 ne pose aucune question sur les problèmes de ratio Cooke le 17 janvier

Présidente : l'analyse aboutissant au problème le 18 janvier est lancée dès le 2 janvier !

JK : cite EC n+1 qui dit que l'activité du desk ne peut générer de risque de contrepartie, EC n+1 reste en dehors du problème

FM cite un tchat avec MB du 18 janvier 2008 9h42 "c'est ma dernière journée ici"

FM revient sur les 49 MdE de positions, comment les preniez-vous et les pilotiez-vous ?

JK par les automates de trading, peu par Fimat, pilotage dans Eliot, il voyait les quantités de contrat et le P&L dégagé

FM pilotage des positions directement en fonction du gain de 2007 de 1,4 MdE ?

JK pour faire perdre le 1,4 MdE ? non aucun sens

Présidente : la Cour interprétera en dernier ressort

10h25

FM cite JK : moyenner à la baisse une position

JK : c'est pour faire baisser le prix moyen d'une position, cela n'a rien à voir avec le 1,4 MdE
contribution olivier fluke : OM n'avait pas bien compris la signification de l'expression

JR cite cote D653 "puisqu'ils connaissaient déjà ce résultat de 1,4 MdE" Qui ?

JK : la hiérarchie directe n+1 n+2 n+3

JR : donc ils font un faux quand ils ne reportent pas le 1,4 MdE ?

JK : je ne changerais pas un seul mot de mon livre, sauf à rajouter l'histoire de la manipulation pour les subprimes

JR : état d'esprit entre le 3 janvier et le 18 janvier ?

JK dans une spirale, dans un engrenage

10h30

JV : rappelle que suite au résultat de 55 ME, JK a sollicité un bonus de 600 KE, 300 KE étaient accordés

JK : entretien de fin d'année : prise en considération du résultat, d'éléments qualitatifs, puis le supérieur demande "tu veux combien", et il est obligé de répondre

Présidente : mécontentement du bonus octroyé selon des proches ?

JK conteste le mécontentement, ne faisait pas ce métier pour l'argent, par passion : environnement techniquement très intéressant, recherche de nouvelles stratégies de trading

10h40

DK cite D36 audience du 26 janvier de JK "pour l'année 2007, on ne m'a pas à ce jour indiqué le montant de ma rémunération variable" DK en déduit que JK pensait recevoir sa prime

DK JK est-il poursuivi pour 947 faux ? (les opérations fictives) 7 mails par courrier, 74 alertes et 947 opérations fictives ; quand va-t-on parler des opérations fictives passées par la SG ?

Présidente : devant une autre juridiction

DK pas d'accord, cite le scellé SG13 qui montre que la SG passe des deals fictifs pour corriger le résultat net

Présidente : oui, exemple en mars avril les deals fictifs pour accepter la modélisation, on en parlera au moment du débouclement

DK : s'en prend encore à l'AG

10h55 suspension

11h25 reprise

JDC : il n'y a pas de mobile !

JK c'est un non-sens de dire que j'ai fait exprès de perdre le 1,4 MdE en janvier 2008

DK demande qui a touché un bonus sur l'activité de JK ?

JK : mes supérieurs hiérarchiques

DK combien ?

JK : MR n+2 deux millions d'euros, 8,5 pour certains

CD : à l'inverse des courtiers, pas de formule au niveau individuel ; enveloppe de bonus allouée globalement à une salle en fin d'année fonction des tendances du marché, des contraintes de limite et de liquidité ; puis allocation individuellement ; le chef de desk a son bonus en fonction du résultat et des objectifs, LF n+5 et CM se voyaient attribuer une enveloppe globale ; GEDS 1 400 traders ; le processus démarrait avec un exercice en blanc en sept  et un exercice définitif fin 2007, courant janvier annonce des rémunérations variables, versement en mars.

JV benchmark relativement aux autres banques concurrentes

CD méthode de calcul standard, niveau de rémunération calibré à partir d'études faites par des cabinets spécialisés qui indiquent des fourchettes de rémunération par type d'activité

11h45

CD deux millions d'euros pour le n+2 correspondait au niveau du marché

CD dit que le bonus anticipé n'a pas été versé pour toute la ligne hiérarchique

JDC combien CD a touché en bonus ?

CD : question pertinente ?

CD pour les fonctions support, l'enveloppe globale est fonction du résultat de la BFI et de la banque ; ressources 7 à 8 000 personnes, environ 2 personnes pour 1 trader ; prime responsable du back office de 30 à 40 KE ; assistant trader : dépend du desk 30 à 50 KE produits exotiques 20 à 30 KE pour un desk simple de type delta one ; impact de la fraude JK : FO - 50 % BO - 70 %

CD adjointe au responsable des opérations GEDS ; est intervenu dans le dossier le 18 janvier à 12h

Présidente : le bonus de CD n'intéresse pas la Cour, de même que les droits d'auteur de JK

12h00

DK veut lire la décision de 7 pages de la Commission Bancaire, mais la Présidente veut la lire à la clôture des débats

DK cite cote D514/3 en parlant du trader Meskine "soit nous décidions de conserver la position directionnelle" ; cite aussi EC n+1 qui parlait d'industrialiser le système

DK comment industrialiser une chose dont on ignore tout ?

Présidente : cela concerne les turbos warrant de la concurrence, pas les prises de position directionnelles

CD je ne lis nulle part qu'il conserve la position overnight

Présidente cite Meskine "il a même été question d'industrialiser cette activité"

DK : le point c'est qu'on ne coupe pas tout de suite pour faire de l'argent

CD revient sur le coefficient multiplicateur de rentabilité de DK de 32 700 % : fantaisiste

CD ce qui est intéressant c'est la taille de l'arbitrage, pas la taille de réplication

JK je n'étais pas arbitragiste, j'étais market maker ; cite la Commission Bancaire, pour laquelle le chiffre de 55 ME était impossible à réaliser en fonction de ce que les anciens supérieurs hiérarchiques ont dit avoir su

12h15

19 et 20 janvier 2008

Présidente : rappelle que JK a dit qu'il ne savait pas si vraiment la SG avait appelé la Deutsche Bank pour confirmer le mail

Présidente : 19 janvier 14h conférence téléphonique LF n+5, MR n+2 Krupa (Dircab de Mustier), font venir une équipe du middle office ; JK arrive vers 20h dit au départ qu'il n'a que quelques positions faibles au 18 janvier, il dit avoir agi seul ; 20 janvier : LF n+5 (licencié immédiatement) découvre la perte latente au 30 juin 2007 de 2,2 MdE, découvre les positions directionnelles de 30 MdE sur 2007 ; JK avoue alors qu'il a pris des positions perdantes, une recherche est effectuée, et les chiffres de 50 MdE de positions et 2,7 MdE de pertes sont trouvés, JK dit ne pas se souvenir de ces chiffres

JK appelé à la barre : 19 janvier : entretien vers 20h avec MR n+2 et LF n+5 le samedi ; il dit avoir interpellé MR n+2 "tu savais ce que je faisais" MR n+2 non non je n'ai rien su tu racontes n'importe quoi ; JK surpris car EC n+1 pas du tout présent ; reste jusqu'à 2 h du matin ; JK dit avoir parlé des pending et de 2008 le samedi soir ; 20 janvier : revient le dimanche matin

Présidente : ce n'est qu'au bout d'un certain temps que JK parle de mars 2007

JK : dit avoir dit à MR n+2 tu as reçu mes alertes en mars 2007 MR n+2 non non selon JK LF n+5 était présent, il n'aurait rien dit

Présidente : on lui posera la question

12h35

JR cite le livre de JK, pièce n°1 versée par la partie civile, dans lequel il n'y a pas trace de l'échange avec le n+2

JK dit n'avoir jamais prononcé le mot martingale ; parle d'un rire de PYM n+4 à LF n+6 à la mise en place le 20 janvier au matin

DK lit les enregistrements avec des passages tronqués
contribution olivier fluke : apparemment JK était inaudible

Présidente : ils semblent s'apercevoir de 2008 courant dimanche

12h40

DK cite Mustier "on est là pour prendre des risques" "c'est du blé"

JR cite encore le livre de JK : il était évident que le 1,4 MdE était consommé, du coup JK était inquiet par la réaction du top management de la banque

JK répète que les positions étaient connues par le management direct

12h50

Présidente : la Cour a écouté 2 fois, 2 dimanches

12h55 fin audience du matin

14h35 reprise audience de l'après-midi

Témoignage de Luc François n+5 directeur de GEDS

Termine un préavis chez Morgan Stanley. En 2007 était responsable de l'activité actions, 1 400 personnes, sur plusieurs étages.

Présidente : discussion avec les traders ? quelle relation avec EC n+1 MR n+2 ?

LF n+5 : beaucoup moins de relation avec EC n+1, rapports les plus fréquents avec PYM n+4

Présidente : quid de l'alerte Eurex ?

LF n+5 : n'en a pas entendu parler ; a entendu parler de JK le 18 janvier, concernant le risque de contrepartie Baader ; ne s'est pas satisfait du mail Deutsche Bank et en réfère à Mianné et Mustier ; l'objectif était de comprendre si oui ou non ces opérations étaient réelles ? 1,5 MdE de perte mais en face de quoi ?

LF n+5 : tente de contacter plusieurs personnes ; pas réussi auprès de Baader ; François Martigny de DB contacté, réponse plutôt non mais pas d'accès à tous les systèmes ; le samedi matin, autre contact à DB qui leur répond à priori non ; pas de réponse formelle que Deutsche Bank ne connaissait pas l'opération
contribution olivier fluke : jusque-là je pensais que la SG avait eu la confirmation que le mail était un faux dès le samedi matin, mais il semble que la SG n'en ait pas alors eu la confirmation

LF n+5 : raconte que JK que d'après le SMS échangé avec MR n+2, on pouvait penser que JK pouvait être dans un état suicidaire

Présidente : quand JK a-t-il parlé des opérations de mars à juillet 2007 ?

LF n+5 : pas d'information toute la soirée du samedi, ils voient seulement le profit de 1,4 MdE ; la nuit ils découvrent les points bas de 2007 et les positions de 30 MdE ; dit que JK déclare le dimanche matin tout ce que j'ai gagné en 2007 je l'ai perdu en 2008

15h00

LF n+5 se souvient du SMS de CD : ça y est on a trouvé, 50 MdE sa perte 2,7 MdE ; positions qu'il qualifie d'inimaginables

Présidente : pose la question que JK dit avoir posée à MR n+2  "tu sais bien ce qui s'est passé"

LF n+5 dit ne pas s'en souvenir, que cela l'aurait choqué si cela avait été dit, qu'il ne se souvient pas de chaque mot de l'entretien ; mais au courant de quoi ?

Présidente : quid des mails de mars avril 2007 ?

LF n+5 : estime que cela peut être suffisamment imprécis

LF n+5 : a pensé qu'on pouvait déboucler 75 à 80 % de la position en 3 jours ; objectif de limiter le % d'exécution par rapport aux volumes totaux, l'instruction de départ était supérieure aux taux réalisés, il pilotait ce taux ; le 23 janvier soir le FESX restant était couvert par du FDAX acheté.

Présidente : sous quelle licence le débouclage a été effectué ?

LF n+5 une équipe informatique a monté une station de passage d'ordres, ce n'était pas sa problématique

15h10

Présidente : y a-t-il eu débouclage d'autres opérations ?

LF n+5 seules instructions données à MK Maxime Kahn déboucler des futures sur les 3 indices Dax Eurostoxx Footsie

Présidente : vous pouvez certifier que la perte ne provient que des positions de JK ?

LF n+5 oui

15h20

Présidente : que pensez-vous de la théorie de la défense selon laquelle un autre desk couvrait les positions de JK ?

LF n+5 gigantesque mensonge

Présidente : pendant le débouclage l'activité continuait pour les autres traders ?

LF n+5 oui

Présidente : dans un sens ou dans un autre ?

LF n+5 oui ; EC n+1 n'a pas été mis dans la boucle

AG : en 2007 avez-vous entendu parler des positions directionnelles de JK ?

LF n+5 à aucun moment, c'est inacceptable, je rappelle la limite de 125 ME en extraday ; il y avait un état quotidien de remontée des dépassements ; s'intéresse à la somme des risques de la salle
contribution olivier fluke : cela ne devrait-il pas être additionné en valeur absolue ?

AG : a entendu parler des pertes latentes en 2007 ?

LF n+5 non, si j'avais su au sujet de dizaines de milliards d'euros, j'en aurais référé à la hiérarchie ; idem pour le 1,4 MdE de gain

LF n+5 rappelle qu'il faut dissocier résultat de trésorerie

15h30

JR combien de temps à la SG ?

LF n+5 20 ans, responsable de 600 traders environ

JR parle des bandes : absence de réponses précises par JK à des questions précises ?

LF n+5 les réponses de JK étaient évasives, changeantes

LF n+5 la nuit du 19 janvier, objectif d'avoir une vue synthétique sur 2007 mois par mois, avec l'évolution

LF n+5 JK disait avoir agi seul, mais répondait "nous" "on"

JV l'absence d'EC n+1 est-elle une présomption de culpabilité ?

LF n+5 oui

Présidente et MR n+2 ?

LF n+5 à l'époque on ne sait pas ce qu'on cherche

Présidente mais au fur et à mesure ?

LF n+5 les n+2 et n+3 donnaient l'impression de tomber de l'armoire ; la SG ne connaissait pas ces positions

JV que pensez-vous de l'hypothèse de dissimuler les pertes subprimes, est-ce JK que vous auriez choisi ?

LF n+5 non

JV évoque l'affaire JP Morgan et la baleine de Londres

LF n+5 problématique différente

LF n+5 aucun doute qu'il fallait déboucler

15h50

Présidente y a-t-il eu une incidence du débouclage sur les cours ?

LF n+5 forcément de l'ordre de quelques%

contribution olivier fluke : 1 % sur 50 MdE c'est déjà 0,5 MdE, quelques % me semble exagéré

DK faut-il parler en nominal ou en contrat ?

LF n+5 en nominal

DK une seule opération à 11 MdE en nominal sur delta 1 c'est beaucoup ?

LF n+5 c'est beaucoup

DK 70 000 contrats futures c'est beaucoup, c'est colossal ou c'est beaucoup ?

LF n+5 si ça arrive je suis au courant

DK variation de 1 % entraîne une perte ou un gain de 110 ME (à partir des 11 MdE) alors qu'un trader lambda réalise 5 ME de P&L

LF n+5 cette information remonte si elle est dans l'analyse de risque

DK limite formalisée de 125 ME ?

LF n+5 oui ; document de limite de risque diffusé vers les différents responsables d'activité

DK les n+1 n+2 n+3 étaient-ils des professionnels compétents ?

LF n+5 ce sont de bons professionnels dont EC n+1 a une expérience limitée en trading

DK Tailleu dit que toute la hiérarchie passait ses journées au bar en bas de la Tour

LF n+5 nature des relations dans les salles de marché : la confiance

DK cite le mail qui indique le chiffre de 190 000 contrats

16h05

LF n+5 n'a pas eu connaissance de rogue trading perdant en réponse à question de DK

DK comment fait-on avec une limite de risque de 125 ME pour dégager un gain de 55 ME ? avec un résultat moyen par trader attendu à 5 ME ?

LF n+5 il faut mettre de côté les profits commerciaux donc raisonner sur 42 ME au lieu de 55 ME

LF n+5 le ROE c'est une autre notion

Présidente : la Commission Bancaire a dit que les 55 ME ne pouvaient venir des activités dédiées

LF n+5 il est difficile de surveiller les limites intraday

JR question posée en première instance : 11 ME activité commerciale 25 ME arbitrage 17 ME market making ; pas hors-norme selon LF n+5 en première instance

DK la trésorerie est-elle un indicateur d'activité ? dans quelle occurrence peut-on avoir 1,4 MdE de trésorerie ? quel est l'intérêt d'emprunter 1,4 MdE ?

LF n+5 1,4 MdE c'est très important pour un market-maker de delta one

DK très important ou anormal ?
contribution olivier fluke : manque la notion de durée

Présidente EC n+1 avait vu le 1,4 MdE de trésorerie

LF n+5 EC n+1 aurait du s'en rendre compte

16h25

DK pose la question de la problématique des subprimes ; la SG avait dit initialement que JK était au BO, un hacker, en fuite ; cite les opinions de Touati, Cohen, NYT de l'époque, doutant de la thèse de la SG ; si la SG est tranquille, pourquoi inoculer ces 3 idées fausses ?
contribution olivier fluke : c'est plutôt Hugues Le Bret qui devrait être interrogé là-dessus

LF n+5 je ne sais pas

DK évoque un document du 24 janvier, monitoring du débouclage

LF n+5 le 25 janvier 2008 le débouclage est fini

DK deux portefeuilles , déversement via des forwards

LF n+5 ne rentrait pas dans le détail

DK scope du bon déversement chez Fimat selon le document : AW RI JJ KFER (JK : 2A et B3); quid AW RI JJ ?

LF n+5 ne peut répondre à cette question

DK qui peut répondre ?

CD moi

LF n+5 MK pensait qu'il débouclait les positions pour couvrir les subprimes

DK pourquoi la SG fait des opérations fictives lors du débouclement ?

LF n+5 je ne vois pas du tout

DK cite le document "passage de deals fictifs pour corriger l'exposition et l'impact en P&L", exactement comme JK

LF n+5 dans un souci de limiter les initiés de l'opération, obligés de cacher les opérations par des moyens adéquats "par des opérations fictives"

DK pourquoi la SG a fait des opérations fictives ?

LF n+5 volonté de ne pas apparaître dans le système d'information les opérations débouclées

DK pourquoi ne pas avoir privatisé Eliot ? (pour empêcher en interne de voir les positions et l'impact) ou réduire les opérations fictives et les annuler ?

16h50

DK raconte que LF n+5 est déjà monté sur scène pour une pièce de théâtre dans laquelle un fusible est cherché à la SG

LF n+5 pièce jouée par 3 acteurs

Présidente : veut en revenir au procès

CD LF n+5 n'était pas dans la tuyauterie ; équipe escadrille : personnes au courant de la position de 50 MdE et du débouclage

CD les opérations fictives ont été découvertes au fur et à mesure, pou 2008 le dimanche matin

CD LF n+5 a choisi le trader et l'a piloté

CD tuyauterie : 5 à 6 personnes, ceux qui ont trouvé les positions

CD a demandé à l'équipe de formaliser tout ce qui a été fait, d'où la note du 24 janvier

CD liste escadrille est versée au dossier

CD document du 24 janvier 2008 a) calcul de la position à hedger et exécuter : la SG a déterminé la position à céder par identification des opérations fictives b) comment enregistrer les cessions ? création de deux portefeuilles dédiés KFER 2A et B3 : MK est intervenu sous sa propre licence RI Fimat 615 ; pour isoler ces exécutions, paramétrage en 2A du débouclage, MK s'est mis à pointer vers le 2A à partir de 9h40 du matin ; transfert vers les KFER via les forwards c) annulation du P&L dans KFER : pour cacher le débouclage ; la solution de privatisation n'a pas été retenue car cela aurait mobilisé des informaticiens supplémentaires, risque d'échec à cause des batchs ; donc le solution de la technique Kerviel a été retenue

pour la correcte exécition vers Fimat :
AW RI JJ : les trois car doute sur ce vers quoi allaient pointer les opérations exécutées par MK (en fait le RI)
AW centre d'arbitrage d'indicess

17h15

CD Deals fictifs annulés une fois la position totalement cédée, calcul de l'impact résultat dans Bacardi ; chaque soir il y avait le niveau de la perte par le fichier Excel de MK, et à la fin Eliot donnait le résultat.

CD impossible d'annuler les opérations fictives de JK de 2008 car il y en avait une vingtaine qui pouvaient ne pas correspondre aux montants débouclés
contribution olivier fluke : l'explication de la Société Générale sur le recours à des opérations fictives lors du débouclage me semble cohérente

DK la SG viole-t-elle une loi en passant des opérations fictives ?

CD pas d'accord avec le fait que l'AMF n'était pas au courant

Présidente : la Commission Bancaire en fait état

CD la Commission Bancaire est restée plusieurs semaines à la SG, DK répète que dans le 1er paragraphe du rapport de la Commission Bancaire, il est fait référence aux travaux de l'Inspection Générale de la SG, "IG SG"

CD pas exclusivement

17h30 pause

18h00 reprise

DK la défense voudrait savoir qui était initié

Présidente : la Cour n'exige rien

Retour de LF n+5

JDC lien avec la SG ?

LF n+5 détenteur d'actions SG

JDC pourquoi avoir démissionné ?

LF n+5 quand il y a un choc

JDC on démissionne quand on a fauté

JDC avez-vous eu accès au dossier pénal ?

LF n+5 a lu les documents de cette histoire, le jugement de première instance

JDC vous trouvez la condamnation juste ?

LF n+5 je n'ai pas d'avis

JDC cote D602-18 document SG 2151 dépassements à fin mars (2008 ?) la limite de 125 ME était-elle une limite ?

LF n+5 si une limite existe elle est là pour être respectée, quand ce n'est pas le cas il y a une procédure

JDC cite déclaration de Tailleu en première instance, résultat attendu à 4 ou 5 ME

Présidente : ne veut pas revenir sur ce sujet

Présidente : la Direction des Risques indique tous les ans les limites par desk

JDC remet en cause la limite de 125 ME car il n'y a pas de document

JR il y a des mails

JDC pas de portée juridique, nature indicatrice

JDC existe-t-il un doute que EC n+1 ait eu connaissance des positions de JK ?

LF n+5 à ce jour, pense que non, idem pour les n+2 et n+3

LF n+5 en contact avec MK par téléphone, pense qu'il était seul à déboucler

JDC d'autres licences ont-elles pu être repérées dans le débouclage

LF n+5 à sa connaissance non

Avocat Karel Kanoy connaissance de cas de faux dans les 10 cas de licenciement de traders ? est-ce une question de dimension de la fraude ?

LF n+5 cela dépend des événements ; première erreur, penser que cela ne peut pas arriver

18h20

Témoignage de Nicolas Bonin NB n+2 de JK en 2005

Présidente : revient sur 2005 et la journée des attentats de Londres

NB informé que le desk a une position prise par JK, ce n'est pas acceptable, demande des éclaircissements ; JK est réprimandé, c'est grave, hors de question que cela se reproduise

NB ignorait le recours à des opérations fictives en 2005

Présidente vous n'êtes pas allé sur son book ?

JV depuis combien de temps trader à la SG ?

NB depuis 1997 ; on fait des marges comme dans d'autres métiers commerciaux, on accumule des petites marges, des grosses marges

JV connaissez-vous vos limites ?

NB il y a un département qui gère les risques à la SG, indépendants, ils définissent le cadre dans lequel on peut opérer

JV les traders connaissent les limites de risque ?

NB oui, elles sont diffusées de manière périodique, rappelées dès qu'il y a un dépassement, par mails

JV règles en termes de taille ? dans le métier d'arbitragiste ?

NB un organisme de marché déteste qu'on arrive avec des gros sabots sur un marché, obligation de faire en sorte que les intervenants soient raisonnables

DK il existe à GEDS plus de 2000 limites, existe-t-il des filtres sur les volumes, les nominaux ?

NB les 2000 limites concernent des risques de marché ; filtrages, plus ou moins bien implémentés, répondent à une autre logique

18h50

19h00 fin de l'audience

Informations diverses

Autres comptes-rendus du déroulement du procès

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/industrie-financiere/20120612trib000703481/proces-kerviel-suivez-en-direct-le-cinquieme-jour-d-audience.html

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120613.OBS8520/en-direct-proces-kerviel-j-etais-pris-dans-une-spirale.html

Sélection d'articles de presse ou de blogs

- Le Figaro Stéphane Durand-Souffland  13 juin 2012 Un ancien supérieur de Kerviel témoigne
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/06/13/01016-20120613ARTFIG00706-un-ancien-superieur-de-kerviel-temoigne.php

- Les Echos Valerie de Senneville 13 juin 2012 Et les témoins se précipitèrent au procès Kerviel
http://www.lesechos.fr/investisseurs/actualites-boursieres/0202115590398-et-les-temoins-se-precipiterent-au-proces-kerviel-333517.php

- Monique Guelin « Correspondante du comité de soutien au Palais » 12 juin 2012 Jérôme Kerviel « plus combatif que jamais » Compte rendu d’audiences
http://www.soutien-officiel-kerviel.com/blog/actu-news/jerome-kerviel-plus-combatif-que-jamais-compte-rendu-daudiences-5296

- La Plume d'Aliocha (Olivia Dufour) 13 juin 2012 Kerviel : La thèse de la manipulation bat de laile

http://laplumedaliocha.wordpress.com/2012/06/13/kerviel-la-these-de-la-manipulation-bat-de-laile/

"Qui, interroge un juge assesseur, vous parlez toujours de la hiérarchie, mais de qui sagit-il exactement ? - Eric Cordelle (son N+1) et Martial Rouyère (N+2)"

contribution olivier fluke : manque dans la réponse de JK Philippe Baboulin n+3