Semaine 10 : du lundi 12 au vendredi 16 novembre 2012

Semaine 1 et 2
http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2012/09/24/25173289.html
Semaine 3 du lundi 24 au vendredi 28 septembre 2012
http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2012/09/26/25189612.html
Semaine 4 du lundi 1 au vendredi 5 octobre 2012
http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2012/10/02/25233470.html
Semaine 5 : du lundi 8 au vendredi 12 octobre 2012
http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2012/10/09/25290459.html
Semaine 6 : du lundi 15 au vendredi 19 octobre 2012
http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2012/10/16/25348199.html
Semaine 7 : du lundi 22 au vendredi 26 octobre 2012
http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2012/10/23/25404299.html
Semaine 8 : du lundi 29 octobre au vendredi 2 novembre 2012
http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2012/10/30/25459710.html
Semaine 9 : du lundi 5 au vendredi 9 novembre 2012
http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2012/11/06/25513423.html

Accusé : Kweku Adoboli, 32 ans, dont les positions non-autorisées auraient coûté 2,3 milliards de dollars à UBS ; poursuivi pour abus de position (2) et fraudes comptables (2 puis 4), risque 10 ans de prison pour fraude et sept ans pour fraude comptable, libre sous contrôle judiciaire depuis juin après neuf mois en prison.

Travaillait au département des ETF (Exchange Traded Funds) depuis 2006. Agissements frauduleux depuis octobre 2008. Arrêté le 15 septembre 2011.

Stratégie de défense : plaide non coupable, prétend que trois de ses collègues du desk étaient au courant de ses activités non-autorisées

Président : Mr Justice Brian Keith
procureur : Sasha Wass, Esther Schutzer-Weissmann
avocat : Paul Garlick QC, Charles Sherrard
jury : 12 personnes
audiences : jusqu'au 16 novembre 2012

Ce ne sont pas les points de comparaison qui manquent avec l'affaire Kerviel Société Générale.
http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2012/11/09/25538741.html

Jour d'audience par jour d'audience, le suivi qui se veut le plus complet possible à partir des publications de presse disponibles.

1) Audience du lundi 12 novembre 2012

Suite et fin de la plaidoirie de la défense : Charles Sherrard.

A répété que les anciens collègues de Kweku Adoboli du desk ETF ainsi que deux managers étaient au courant de ses activités et de l'utilisation d'un compte tampon (compte parapluie). A insisté sur la sournoiserie de son ex collègue John Hugues. Il a rappelé un échange de tchat entre KA et JH dans lequel il est écrit qu'ils fonctionnent en équipe, si l'un échoue, tout le monde échoue. Il semble selon l'avocat qu'une seule personne s'en souvienne.

L'avocat a comparé son client à Spartacus, parce qu'il prenait tout sur lui. Mais alors que les autres gladiateurs se solidarisaient du héros dans le film, les anciens collègues d'Adoboli étaient trop contents de le voir endosser seul tout le poids des responsabilités.

Résumé de l'affaire par le juge Brian Keith. Indique au jury que leurs points de vue sur les banques ne devraient pas influencer leurs verdicts. Que les banques n'ont qu'à s'en prendre à elles-mêmes.

Que la défense et l'accusation ne sont pas en désaccord sur les actes d'Adoboli. Opérations fictives pour masquer les dépassements de limite, compte parapluie pour lisser les gains et les pertes.

Selon le juge, le jury doit décider si Kweku Adoboli a agi de manière malhonnête et s'il a abusé de sa position au sein de la banque.

- Financial Times, Adoboli jury told to set aside prejudices, par Jane Croft, 12 novembre 2012
http://www.ft.com/cms/s/0/7b7ecad0-2ceb-11e2-beb2-00144feabdc0.html

- Financial News, Defence claims Adoboli condemned by 'sneaky' ex-colleague, par Vivek Ahuja, 12 novembre 2012
http://www.efinancialnews.com/story/2012-11-12/kweku-adoboli-defence-closing-statement-john-hughes

- Reuters, UBS "rogue trader" jury warned against anti-bank bias, par Estelle Shirbon, 12 novembre 2012
http://finance.yahoo.com/news/ubs-rogue-trader-jury-warned-170617273.html

- New York Times, Lawyer for Former UBS Trader Likens His Client to Spartacus, par Julia Werdigier, 12 novembre 2012
http://dealbook.nytimes.com/2012/11/12/defense-for-ex-ubs-trader-draws-comparisons-to-spartacus/

- Risk.net, Adoboli jury told to ignore prejudices against banks, par Miranda Alexander-Webber, 13 novembre 2012

http://www.risk.net/operational-risk-and-regulation/news/2224375/adoboli-jury-told-to-ignore-prejudices-against-banks

 

 2) Audience du mardi 13 novembre 2012

Suite du résumé de l'affaire par le juge Brian Keith.

Le juge a mis en garde le jury de ne pas s'appuyer sur des termes comme "rogue trader", qui peut vouloir dire différentes choses pour différentes personnes. Selon lui, l'expression ne s'applique pas selon qu'on considère que ce qu'a fait Adoboli c'était pour le bien de la banque, mais pourrait s'appliquer à Adoboli selon qu'on considère que quelqu'un s'affranchit des règles pour dégager des profits pour la banque.

Le juge a dit que le terme de joueur utilisé par la procureure Sasha Wass pour décrire les actes d'Adoboli était employé sous une forme émotive.

Le juge a aussi indiqué au jury qu'il ne fallait pas accorder d'importance à l'argument de l'accusation de la perte subie par les fonds de pension à la suite des actes d'Adoboli. Le cours de bourse d'UBS s'était repris après avoir chuté à l'annonce de la fraude présumée.

L'amende de 780 millions de dollars payée par UBS en 2010 pour des allégations d'évasion fiscale et les investigations en cours sur le Libor ne devaient pas plus être pris en considération par le jury.

- Risk.net, Jurors told to focus on the facts and not jargon in Adoboli trial, par Jessica Meek, 13 novembre 2012
http://www.risk.net/operational-risk-and-regulation/news/2224528/jurors-told-to-focus-on-the-facts-and-not-jargon-in-adoboli-trial

3) Audience du mercredi 14 novembre 2012

Suite et fin du résumé de l'affaire par le juge Brian Keith. Selon lui la défense d'Adoboli consiste à affirmer que les managers ont fourni aux traders les moyens de leur permettre de dépasser les limites pour augmenter les gains.

Il a expliqué au jury qu'Adoboli devrait être considéré malhonnête s'il avait la conscience qu'au moment de ses actes son comportement serait considéré comme tel par des gens honnêtes et censés.

Le juge a également averti les jurés qu'ils devaient être prudents avec le témoignage de John Hugues, ce dernier pouvant avoir des raisons personnelles pour s'exprimer de telle manière.

contribution olivier fluke : curieuse manière pour un Président de tribunal de donner une opinion personnelle sur la pertinence d'un témoignage, en l'absence de preuve en tout cas relayée par les médias présents au procès.

Le juge Keith a également conseillé aux jurés de porter une attention particulière à ce qui concerne le compte parapluie dans les témoignages des managers, du bak-office ou des collègues d'Adoboli, alors que ce dernier affirme, selon le juge, qu'il était confiant d'apparaître dans les radars ce qui montrait qu'il n'était pas malhonnête. Selon le juge, même si les transactions non-autorisées étaient connues de ses collègues et du back-office, cela ne veut pas dire qu'Adoboli n'était pas malhonnête.

Sur le burnout, le juge a aussi soufflé le chaud et le froid. Le froid pour le condamner en affirmant que le burnout (surchauffe) peut conduire à un comportement malhonnête non compris comme tel par celui qui le réalise. Le chaud pour le condamner en tempérant par le fait qu'il n'y avait pas de preuve psychiatrique permettant de suggérer qu’il souffrait effectivement de burnout.

Les six chefs d'inculpation sont séparés en deux périodes, la première d'octobre 2008 à fin mai 2011, la deuxième de juin à septembre 2011. A chaque période Adoboli est accusé d'une fraude pour abus de position et de deux fraudes comptables :

- fraude pour abus de position ; liée aux dépassements de limites ; pour qu'il soit condamné, les jurés doivent être certains qu'il avait l'intention d'exposer la banque à des pertes au-delà de la marche normale d'un trader et/ou qu'il avait l'intention d'en retirer un profit personnel ;
- fraude comptable ; liée à la saisie d'opérations fictives pour cacher les risques ;
- fraude comptable ; liée à la saisie d'opérations fictives de trésorerie, en lien avec son compte parapluie ; pour qu'il soit condamné, les jurés doivent être certains qu'il avait l'intention d'en retirer un profit personnel

Le jury de 11 personnes délibère pour une durée indéterminée, plusieurs semaines peut-être.

Si leur verdict n'est pas unanime, une décision à la majorité des 10 -1 pourrait être acceptable.

- Les Echos, Procès de l'ex-trader d'UBS : l'heure des délibérations a sonné pour le jury, par Nicolas Madelaine, 15 novembre 2012
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0202385888280-proces-de-l-ex-trader-d-ubs-l-heure-des-deliberations-a-sonne-pour-le-jury-510910.php

- Financial News, Jury considers Adoboli fate, par Richard Partington, 15 novembre 2012
http://www.efinancialnews.com/story/2012-11-15/jury-kweku-adoboli-trial

- Bloomberg, Adoboli Jury Begins Deliberations on $2.3 Billion UBS Loss Case, par Lindsay Fortado, 14 novembre 2012
http://www.bloomberg.com/news/2012-11-14/adoboli-jury-begins-deliberations-on-2-3-billion-ubs-loss-case.html

- Reuters, Jury out in London trial of ex-UBS trader Adoboli, par Estelle Shirbon, 14 novembre 2012
http://uk.reuters.com/article/2012/11/14/uk-ubs-trial-idUKBRE8AD0WS20121114

- Risk.net, Judge tells jurors to be cautious about senior trader’s evidence in Adoboli trial, par Jessica Meek, 14 novembre 2012
http://www.risk.net/operational-risk-and-regulation/news/2224976/judge-tells-jurors-to-be-cautious-about-senior-traders-evidence-in-adoboli-trial